lundi 12 février 2007

bilan de l'action au 12/02/07

Le bilan est disponible sous
http://www.univ-lemans.fr/~jmgenev/train/train_bila_070212.pdf
Bonne lecture.

Un courriel envoyé à la Région par un usager de Laigné Saint Gervais.

A l'attention de M. ANTONINI
Dossier suivi Mme Joelle BRETON

Madame Monsieur,
J'ai bien reçu votre lettre du 18 décembre que j'ai lu avec attention. C'est volontairement avec quelques semaines de retard que j'y réponds
Je vous rappelle que je suis usager du TER à partir de la gare des communes de Laigné et St Gervais (4500 habitants au total)
Je constate que vous entretenez de bonnes relations avec vos amis de la Direction commerciale de la SNCF puisque je reçois les mêmes arguments de réponse concernant les dysfonctionnements sur notre ligne TER SNCF
Dans votre dernier courrier précité, vous m'indiquez que le Dr Régional SNCFde NANTES a été invité à provoquer une réunion "en urgence " avec les deux autres Directions Régionales SNCF ...afin de remédier à cette situation préoccupante !
J'ose espérer que vous avez obtenu une réponse satisfaisante qui vous a permis de refermer pour quelques semaines ce dossier.
Les usagers de cette ligne SNCF TER ne connaissent aucun changement et continuent de subir une dégradation de la situation !
- lundi 4 déc 2006 train TER départ Tours - Château du Loir - arrivée Le Mans 07:16: retard 12 minutes, deux voitures, voyage dans la soute à bagages (voir mon message du 04/12 envoyé à 17h54 resté sans réponse)
- lundi 18 déc 2006 même train n° 857 002 : retard 10 mn , toujours deux voitures, voyage entassé comme des bestiaux .. voir mon message du 19/12 à 18h15 resté sans réponse,
- lundi 8 janvier 2007: m^me train n° 8570002 : premier jour de rentrée scolaire, toujours deux voitures, toujours dans la soute à bagages entassé les uns contre les autres pour que les portes puissent enfin se fermer ....
lundi 15 janvier 2007 même train n° 857 002 : toujours deux voitures, voyage entassé comme des bestiaux .. voir mon message du 15/01 à 20h13 resté sans réponse,
lundi 15 janvier 2007 : train suivant arrivant au Mans à 08h04: le Contrôleur SNCF a refusé l'accès au train trop surchargé à un groupe d'usagers lycéens lundi 22 janvier 2007: toujours le même train n° 857 002 : toujours deux voitures, voyage entassé comme des bestiaux .. Le Contrôleur nous refuse l'accès au train et demande aux voyageurs d'attendre le suivant. Bousculade, échanges verbaux: sous la pression des 70 à 80 voyageurs , nous arrivons à monter dans le TER au cran désarroi du contrôleur qui autorise finalement le départ du train avec quelques minutes supplémentaires de retard.
COMME VOUS POUVEZ LE COMPRENDRE, NOUS EN AVONS TOUS RAS LE BOL !!!!
La colère s'amplifie Des actions sont m^mes envisagées pour se faire entendre de la RÉGION et obtenir un niveau de service satisfaisant Le collectif des usagers va devoir passer à l'action si rien ne bouge
Je compte sur votre action pour faire évoluer la situation avant la prochaine réunion du Comité de Ligne programmée le mardi 6 février prochain au Mans J' attends de vos nouvelles pour les communiquer par voie d'affichage en gare de Laigné St Gervais
Dans l'attende vous lire, recevez mes salutations distinguées.

dimanche 11 février 2007

Les mairies qui nous soutiennent ! (au 06/03/07)

Liste des communes auxquelles ont été adressées le courrier de demande de délibération pour l'engagement de la région à assurer la pérennité de la ligne Le Mans – Tours, et pour ce faire, à supprimer les retards chroniques.

Au 26/2/7, sur les 56 communes contactées, 13 d'entre elles soutiennent nos demandes : Beaumont Pied de Boeuf, Ecommoy, Jupilles, Lavernat, Le Lude, Saint Biez en Belin, Vouvray sur loir, Fondette, La Membrolle sur Choisille, Neuvy le Roi, Rouzier, Tours, Villebourg.


N'hésitez pas à aller au prochain conseil municipal de votre commune pour pouvoir donner des compléments d'information.

72 - Sarthe

arnage :
aubigné racan :
beaumont pied de Boeuf : délibération de soutien
beaumont sur dême : mi février
chahaignes :
chenu : février (transmission de la date par téléphone)
coulonge :
dissay sur courcillon : 7 février
ecommoy : délibération de soutien publiée dans « Le Maine Libre » du 9/2
flée : non fixée (transmission de la date par téléphone)
jupilles : 19 janvier ; Prise d'une délibération demandant « d'améliorer les conditions de transport », envoyée à la Région,
la bruère sur le loir : non fixée (transmission de la date par téléphone)
la chapelle aux choux : 29 janvier
la chartre sur le loir :
laigné en belin :
lavernat : délibération de soutien prise le 23 janvier.
le lude : signature de la pétition par les 11 conseillés présents
le mans :
lhomme :
luceau :
marçon :
marigné laillé :
mayet :
moncé en belin :
montabon :
nogent sur loir :
pontvallain :
saint biez en belin : délibération de soutien le 19 janvier 2007
saint ouen en belin :
saint germain d'arcé :
saint pierre de chevillé :
sarcé :
téloché :
thoiré sur dinan :
vaas :
verneil le chétif :
vouvray sur le loir : 17/1; Prise d'une délibération demandant « d'améliorer les conditions de transport », envoyée à la Région, et à Mme Pavy conseillère générale et députée ; réception de la copie le 20/1/7

37 – Indre et loire

Beaumont la Ronce :
Bueil en Touraine :
Cérelles :
Charentilly :
Fondettes : délibération de soutien reçue le 7 février 07
La Membrolle sur Choisille : délibération de soutien reçue le 7 février 07
Mettray :
Neuillé-Pont-Pierre :
Neuvy le Roi : délibération de soutien le 31 janvier 07, reçue le 26 février
Rouziers : délibération de soutien reçue le 7 février 07
Saint Antoine du Rocher :
Saint Christophe sur le Nais :
Saint Cyr sur Loire :
Saint Paterne Racan :
Saint Roch :
Semblancay :
Sonzay :
Tours : lettre de soutien du maire reçue le 7 février 07
Villebourg : délibération de soutien prise par la commune

compte rendu du comité de ligne du 6 février 07

Le Vice président de région chargé des Transport Monsieur Gilles BONTEMPS a ouvert la réunion.

Il a rappelé que depuis la dernière réunion du comité de ligne du 16 mars 2006 des évènements bons et moins bons s'étaient déroulés.

Les améliorations :
-Tarifs sociaux.
- Carte TIVA (Jeunes)
- DESTINCO
- Réciprocité des abonnements de travail pour les tourangeaux qui bénéficiaient d'un tarif moins avantageux que les Sarthois (accord entre les 2 régions).
- L'importancedu budget voté par la région pour les transports 134 M d'euros, soit 14 % du budget régional

Les dégradations du transport depuis septembre 2006 dues :

- aux problèmes de matériel (vétuste).
- Aux problèmes d'exploitation internes à la SNCF.

Les mesures :

- la région a commandé de nouveaux matériels, mais a rappelé qu'aucun matériel de la région ne circule sur la ligne LE MANS TOURS, elle loue le matériel à la région Centre ou Basse Normandie pour l'axe LE MANS CAEN.
- Beaucoup de réunions de travail ont eu lieu avec les usagers depuis mars 2006, puis à la suite de l'interpellation de la région par les usagers depuis septembre 2006, la région a interrogé la SNCF sur ces dysfonctionnements pour identifier les problèmes notamment : trains trop courts (2 voitures au lieu de 4 ou 6) donc surcharge, mécontentement des usagers, non communication de la SNCF tant à
l'interne, qu'avec la région ou les usagers.

- Il (M . BONTEMPS) a rappelé les contacts pris par le collectif des usagers en colère qui a abouti à la réunion du 31 janvier 2007 au Mans, qui ont remis la pétition ainsi que certaines décisions de
communes, rappelant que l'attente des usagers était légitime et leur colère justifiée.

M PERAN (Directeur régional SNCF TER).

Il a constaté les dégradations de circulation et nous a demandé de l'en excuser. Qu'il s'était réuni avec ses homologues des deux autres régions pour aboutir aux décisions suivantes :
- Nomination de Annick CAILLY comme responsable de la ligne entre CAEN et TOURS.
- Engagement des ateliers de maintenance de CAEN et TOURS (Le Mans n'est pas cité)pour rendre des trains en bon état de circulation.
- Essais de nouvelle rames (l'une était prévue aujourd'hui au départ de Tours vers LE MANS).
- Mise en place d'un suivi journalier du traffic avec communication aux élus régionaux.
- Mise en place d'un tableau d'affichage dans les gares et ce dès lundi 12 février 2007. (à vérifier) comme nous l'avions demandé.

M. BONTEMPS

- A rappelé qu'il souhaitait (comme le 31 janvier) des améliorations dans un mois avec retour d'information devant les usaagers.
- Qu'à défaut avec ses collègues des deux autres régions il rencontrerait Mme IDRAC, nouvelle présidente de la SNCF( ex RATP).
- Qu'il demandait à la SNCF de faire un point chaque semaine des problèmes.
- Qu'il s'engageait à donner une information aux usagers.
- Que des comptes rendus seraient transmis aux usagers des réunions avec la SNCF.
- En ce qui concerne le matériel qu'il faisait désormais une prioritéde cette ligne avec redistribution de matériel sur cette ligne, avec arrivée de matériel PDL en novembre 2007 (72500) (non ce n'est pas le code postal du canton castélorien) mais le numéro des machines et ce tant en qualité qu'en quantité, afin de palier les déficits de voitures. Un échange a déjà eu lieu sur ce point avec la région Basse Normandie.

Ensuite il y a eu visionnement d'un montage POWER POINT (j'ai la version papier que je vous photocopierai)


LES QUESTIONS :

M. MORAIS (l'usager individuel du 31) d'ailleurs nous l'avons attendu 20 mn et il est arrivé avec 10 mn de retard, mais je n'ai rien, mais vous verrez sur le tableau de présence il ne représente que lui même. Il a rappelé qu'il était usager sur la ligne en sens inverse. Il a rappelé qu'il essayait de trouver des solutions lors des réunions auxquelles il est invité. Que le problème de vétusté de matériel n'est pas l'essentiel ! Mais que la SNCF était incapable de régler les problèmes. Que les promesses de M. PERAN étaient intenables. Qu'il notait comme une amélioration la modification des ateliers de
Nantes (financée par la région) pas un mot sur le Mans qui va fermer. Que l'affichage ne va pas améliorer les conditions de circulation. Qu'il fallait de bons trains avec de la place.

CGT : qu'ils connaissent les problèmes. Que le matériel est nase, qu'il y a des problèmes de pièces, mais que le savoir faire des personnels de maintenance n'était pas contestable. (Sauf qu'avec rien on fait rien)

USAGERS EN COLERE (Nous) : En préambule j'ai précisé que j'empruntais cette ligne depuis plus de 9 ans. J'ai rappelé les problèmes de vétusté du matériel, qui créent des problèmes d'exploitation (la vétusté est bien principal donc retards, suppression de trains, etc...Que nous avions demandé des tableaux d'affichages, horaires, retards, suppressions, motifs, et mesures). Les problèmes d'information en gare, sur les quais et dans les trains aux usagers. L'attitude des personnels de base et d'encadrement pendant notre mouvement de décembre. L'indemnisation pour les retards. Les décisions prises systématiquement à Nantes (grève de mai, grève de
décembre). Problèmes des correspondances. J'ai bien sur rappelé la génèse de notre mouvement d'usagers, le lancement de la pétition, les courriers aux maires pour leur demander de prendre une délibération sollicitant la région de leur assurer la pérennité de la ligne et de son bon fonctionnement, et cela c'est une première ainsi que notre grève de présentation des titres de
transports. Cette forme d'action est aussi une première. J'ai souligné aussi la nature des contrats avec la SNCF devant générant une obligation de résultats et des astreintes en cas de non résultats. J'ai précisé également que lors de la réunion du 31 janvier on avait noté de la part du représentant régional du Centre une certaine impuissance par rapport à la machine SNCF.

AVUC : Conscience des dysfonctionnements. Vétusté du matériel. Pendulation sur Caen et Le Mans.

M. METAIS (usager individuel également). Incompétence derrière les problèmes matériels.


Mme SOULARD (élue régionale PCF) Diffusion du matériel neuf sur 44, 49 et 85. Difficultés sur la ligne LE MANS TOURS - la région PDL paie aux autres régions les trains, donc exigence de leur part. La SNCF sait faire et elle peut faire très bien Modernisation de la ligne.


M. BONTEMPS: Pas d'impuissance de la région PDL sur la SNCF. La région décide,  paie. Donc la SNCF doit répondre à nos exigences. Toutefois sur cette ligne il y a de gros problèmes dus au matériel vétuste et à l'exploitation. Des problèmes que l'on ne peut accepter, ni que cette ligne serve de cobaye aux régions SNCF. Sur les problèmes matériels il n'est pas acceptable que sur 15
matériels roulants, 5 soient constamment à la maintenance. Nous voulons dire à Mme IDRAC de mettre de l'ordre dans sa maison. Nous voulons défendre ce service public. Si besoin est nous menacerons plus fort, par exemple en envoyant des huissiers sur les quais.
Les nouveautés :
- Prise en note de la nomination de Mme CAILLY responsable de ligne pour les 3 régions SNCF.
- Prise en note également de l'information vis à vis des usagers.
- Impression de prise en compte des problèmes par les autres régions SNCF.
- Défendre les droits des usagers devant l'information.
- Exigences de la région et des usagers à respecter.
- Tableau d'affichage sur les conditions de circulation.

En ce qui concerne TIVA non application sur la ligne, car pas d'accord avec la région centre. Espère une amélioration de circulation avec l'arrivée des 72500 vers l'optimisation. Modernisation de la ligne pour la signalisation : engagement de l'Etat.


M. HOGU (FNAUT) : semble avoir emprunté épisodiquement cette ligne, mais discours incompréhensible. Preuve la secrétaire de région n'a rien compris, mais personne dans l'assistance d'ailleurs.


M. BIS (RFF) Nous a parlé de règlements de problèmes entre SURDON et ALENCON. Du soudage des rails pour éviter le Tac Tac. Des problèmes de remblais. Projet de modernisation des centres d'exploitation. Signalisation automatique, pour LE MANS TOURS juin  2009. Aménagements de quais pour les handicapés. Pour l'arrêt général de Château du loir études en cours. Il a rappelé le potentiel de circulation sur la ligne à 140 km/h.

CGT : Le programme escale = accueil des gens en gare. Les décisions se prennent à Nantes.


USAGERS EN COLERES : Noté l'aménagement des quais pour les handicapés qui posent problèmes, ainsi que pour les personnes à mobilité réduite pour descendre ou monter dans certains trains. Suppression des classes 1 et 2. Quid des gares fermées et fermées et murées. Rappel sur notre forme d'action de grève de présentation du titre de transport. Que nous souhaitons une amélioration des prises de décision ailleurs que systématiquement à Nantes. En ce qui concerne les CARS mis en place en surplus, car il manque des voitures, cela doit relever de l'exception. Nous sommes sur un
service public la SNCF qui doit nous transporter dans des trains. Ce qui de plus aggrave les retards et la durée de trajet. Nous exigeons de ce fait d'être traités en usagers et non en
clients.

Mme FLANDRIN (commune d'ECOMMOY) : S'étonne de la mise en place de cars. S'étonne également de la quasi suppression du fret sur cette ligne.

UNSA : Informe l'assistance que le 7 février doit fonctionner à l'essai un nouveau matériel 67300.

SUD RAIL : Il y a dans certaines gares des problèmes de sécurité, notamment le passe pieds de Vaas. Surcharge des autorails, maximum 120 personnes pour deux voitures, ce qui peut donner une mauvaise image de la région puisque c'est elle qui gère les TER. Problèmes des ateliers ou certains employés du Mans sont envoyés à Toulouse, Hendaye ou Nantes par exemple. Pour le fret il souligne que la concurrence a du meilleur matériel.


Représentant de la commune de MAYET, aussi cheminot à Château : Il n'y a pas de renouvellement de l'infrastructure. Trop de lignes aériennes = cuivre = vols. Réfection des quais à Vaas urgente à faire.

M. BAUDRY (QUE CHOISIR) : Pour certaines correspondances il faut parfois passer par Paris.

AVUC : Par rapport aux horaires rappelle certaines correspondances impossibles.

M. PERAN : Le contrat de la SNCF que les trains partent et arrivent à l'heure. Volonté de la SN CF d'améliorer les choses. On assume nos responsabilités. Mme CAILLY ne trouvera pas les trains, mais informera les directions régionales SNCF des problèmes et elles prendront les mesures
appropriées. On essaie de trouver des solutions pour les problèmes matériels = il confirme l'essai de la nouvelle rame demain. Mise en place de procédures internes validées par les 3 régions SNCF.

Mme SOULARD : Espère que le fret continue. Note que les trains de fret privatisés sont à l'heure. Elle y voit un manque ou surplus de volonté de la SNCF selon les cas.

SUD RAIL : 7 janvier 2007 arrêt de 30 mn pour faire manoeuvrer un train de fret.

M. BIS : Confirmation de ses propos de la dernière réunion du comité de ligne. Pour l'électification problème 80% des stations terminales non électrifiées. Pour les passe pieds de Neuville sur Sarthe et Vaas = entretien confié par RFF à la SNCF (là j'hallucine). Blocs à permissivité restreinte = Gares sans agent SNCF (donc sans être humain).

Commune de LAIGNE EN BELIN : Dans le contrat SNCF - REGION est il prévu le transport par autocars ? Déficit d'information des usagers dans les gares fermées.

M. BONTEMPS : Vote a eu lieu pour un accueil à la Flèche. Rappelle les deux axes importants à régler : MATERIEL et EXPLOITATION. On attend les résultats des propositions SNCF. La convention SNCF REGION prévoit le transport par train, il signale que le car doit être utilisé à titre exceptionnel. Sans démagogie il rappelle que l'électrification de la ligne n'est pas
à l'ordre du jour.

mercredi 7 février 2007